lundi 12 octobre 2015

LE POURBOIRE DE LA NUIT



















À trop mordre le jour
on y brûle sa nuit

la vagabonde de nos mémoires
ne laisse jamais de pourboire.



Jean Coulombe © 2015


1 commentaire: