lundi 23 septembre 2013

FROIDURES

























Les brises ont tricoté mon Karma

serré

serré

ma lune froide hurle avec les coyotes.


Je pousse au feu mes souvenirs gonflables

mes journaux intimes et mes poèmes passés date

je pousse au feu ma vie d'avant le feu.


Et je bois le silence tout fragile

des constellations striées de satellites

je regarde passer les nuées cyclopes

entouré de froidures cassantes


comme des vérités muettes.



Jean Coulombe © 2013




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire