samedi 2 juillet 2011

PARFOIS






Bien sûr
parfois
il faut savoir laisser
les fantômes
avec les fantômes
les morts avec les morts
et certains vivants aussi.




2 commentaires:

  1. très très bien dit, Denis Samson !
    merci

    marianne

    RépondreSupprimer
  2. moi aujourd'hui, ça me parle beaucoup ce truc. Bons baisers de la Gaspésie à CLS.
    H

    RépondreSupprimer