vendredi 9 juillet 2010

NATURE MORTE ( 2 ? )




Les autobus commencent

Je déjeune d'une nature morte

Aux cris des quais à ta fenêtre
se mêlent
le bruit des cargos soumis
dans leurs chaînes d'astres,
le désespoir des anges
a capella

Denis Samson (c) 2010

3 commentaires:

  1. "Je déjeune d'une nature morte" : superbe ! Je vais laisser mûrir quelque temps ce beau texte dans son environnement originel, puis je viendrai le cueillir délicatement pour le glisser, avec la permission de l'auteur et tous les égards qu'il mérite, dans mon p'tit blog perso. Bravo !

    RépondreSupprimer
  2. les anges à capella...
    merveilleux cantique des cantiques ça

    bravo pour votre poésie si belle

    RépondreSupprimer
  3. Force des mots.
    Belle allure du temps.
    A l'âme des mots.

    MioModus.

    RépondreSupprimer