mardi 6 juillet 2010

FENÊTRE




Tu laisses toujours
la fenêtre ouverte
pour les bouleaux
en flammes

Jean Coulombe (c) 2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire