dimanche 30 juillet 2017

ÉCHOGRAPHIE



























L'ange au coeur creuse son trou

un nuage qu'on n'attendait plus
pour l'entonnoir à pixels

un peu de silence éclate

un oiseau passe en aveugle.


Le matin impose sa loi.


Jean Coulombe © 2017


samedi 22 juillet 2017

POÈME NOSTALGIQUE





















De plus en plus
la plupart des gens
que j'ai perdus de vue
et qui me reviennent en mémoire
sont soit morts
soit devenus «quelqu'un d'autre»
sur Facebook

et je sais que c'est vrai finalement
que plus ça va
plus le temps passe
vite
même si la plupart de ceux
qui me disaient ça
quand j'étais enfant
ne sont plus là pour me le rappeler.

C'est pour ça que la nostalgie
c'est de moins en moins mon truc.


Denis Samson © 2017


mardi 18 juillet 2017

LA PIERRE




















La pierre de l'enfance
comme un arbre nu
cloué au sol qui brûle

on reçoit le soleil oblique
en petites douleurs feutrées

à l'envers des heures
le silence est dur d'oreille

la taïga tatouée à l'oeil
on avance à petits pas
comme une bête blessée.

On comprend par le coeur.


Jean Coulombe © 2017



mardi 11 juillet 2017

AFFRONTER L'AUBE


... à l'Honorable ministre de notre santé

























Le matelas fatigué
le sommeil ressemble
à une punition.

Quand la lumière revient à la fenêtre,
le matin les fesses à l'air,
la tête s'arrache de l'oreiller
comme une blessure...

Souvenirs sous perfusion
le manger mou de la mémoire
est servi froid.

Ailleurs, durant ce temps
un technocrate de la compassion
compulse des statistiques;

à la télé, son patron
dit qu'avec un bain par semaine
quand on transpire pas trop
on pue pas (trop).


Denis Samson © 2017


jeudi 6 juillet 2017

LE VOYAGE





















Ton visage
               s'incruste
                             aux pourtours
               du matin

je ne sais
             si sa lumière
                               est friable

l'espace autour
                      du regard
                                    s'enflamme

les mots partent
                        sans se retourner


le voyage
                  sera
                            long




Jean Coulombe © 2017