mardi 3 novembre 2015

VOLIÈRES







Dans le ciment des ombres
où ces heures
font semblant de passer
nos souvenirs battent de l'aile

nos vies en volière
on aura appris par coeur
ce qui aurait pu être
comme ce qui fut

réalité des apparences.




Vidéo-poème de Denis Samson

Texte: Denis Samson © 2015

Vidéo: Jean Coulombe
           Gilbert Sévigny
     
       


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire