lundi 22 juin 2015

AUTOROUTE CÉLESTE





















Sur les rails des graffitis voyagent

des montagnes de l'aube au crépuscule
le train roule son écho de train

la nuit la noirceur défile
en paysage aux fenêtres

sur l'autoroute céleste après la pluie
les étoiles ébouriffées scintillent

le vent balaie les ombres

en rangées le long des routes
des arbres s'évertuent
à cacher l'absence
de forêt.

La lune dans son feuillage
regarde passer le train.


Denis Samson © 2015


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire