mercredi 13 mai 2015

ENTRE LES LIGNES





















Rebondir en librairie
pour jouer du piano
ivre noir et seul

bouffer l'air du temps
enrobé de mots
qui refusent de mourir

la tête contre le mur
les feuilles tombent
comme des larmes

il nous faut une épopée
pour dérober les masques
aux assassins du rêve

ceux qui ne lisent pas
la beauté insatiable
entre les lignes du monde



Jean Coulombe © 2015


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire