dimanche 8 février 2015

L'ABSOLU


















Au bout des chemins
la nuit des temps
laisse hurler les coyotes
et quelques fous

au matin
on caressera
l'ABSOLU

s'il se laisse faire.



Jean Coulombe © 2015


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire