mercredi 5 novembre 2014

SOURIRE






















Méditation biscornue
descend au point zéro
soluble à l'intérieur

les bougies brûlent
seules au parloir
lascives et floues

elles me veillent
sans que je ne crie

cohue du silence

je replie ma chair
ma vie cruciforme

mon sucre se casse
comme un sourire


Jean Coulombe © 2014


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire