mardi 23 septembre 2014

EN PARTANCE























Fendre la nuit
branché au vent

cracher tisons
étoiles filantes
et chansons mortes

tout pour sursoir

au poids des ombres
enroulé à ma gorge.


Jean Coulombe © 2014


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire