mercredi 7 mai 2014

FOULE INTIME





















Au temple des amitiés fantômes

la mémoire recrache

un parfum d'émoi


il disparaît dans le vent.



Jean Coulombe © 2014


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire