lundi 24 mars 2014

CARTE-MÉMOIRE



























Le ciel de Limoilou

cassé sur mes récifs

roulait ses vents contraires

à froid dans la ruelle


j'étais ermite de foule

emmuré au parloir

ceinturé de saisons mortes

sans autre voix que chuter


criblé d'espoirs

tout me suivra


tout survivra



Jean Coulombe © 2014



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire