jeudi 24 octobre 2013

FRAGILE AUTOMNE





Chacun a une passion
quelque part dans les veines

tout est en hémorragie 
à un moment ou à un autre

sans sentir forcément 
le besoin de le dire


Tu as la fragilité 
de ces grands oiseaux
qui strient le vent


tu as la couleur de leurs cris
dans l'aube incertaine


et tu vis à t'en mordre

et tu vis à t'en crever.


Jean Coulombe © 2013

Musique originale: Francis Héroux




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire