jeudi 11 avril 2013

L'ABOMINABLE HOMME DES LETTRES

à J.-C.



Coucher de soleil 
dans la baie de La Baie
confettis de poésie
tempête de mots

une traverse d'orignaux originaux
une belle saison de chasse 
pour les Carnivores végétariens
dans le Parc des Laurentides

en route pour Québec
ses moussons post-punks
s'époumoner tous
à poétiser sans fin

J.-C. mord ce diamant
qu'on nous a amputé
enterré au cimetière
des anges...
sous le pommier

incandescence livrée
aux ombres rebelles
tournant à chaud
comme une langue de feu
inextinguible

J.-C. à petits pas
au-dessus de la ville vorace
et sans pitié

J.-C. forever
une main sur 
le coeur

pour la route!


Jean Coulombe (c) 2013


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire