lundi 14 janvier 2013

CHANSON SANS ÉCHO





















Sur les trottoirs étroits
de la basse basse ville
ou sous les arbres gris
de la haute haute ville
mes amours mortes gisent

pleines de fragments
de moi et des autres
d'envolées cardiaques
et de trahisons froides

mes amours bien mortes
sont une chanson sans écho
elles atteignent l'aube
sans leurs nuits blanches

quand la ville carbone s'éveille
la caravane passe et je la suis
mais je détourne le regard
comme tout le monde
vers le tumulte des rues.


Jean Coulombe (c) 2013


1 commentaire: