lundi 3 décembre 2012

TA MUSIQUE


























En jazz terminal
le piano fait craquer ses notes
compose les mains froides de l'aube

les aiguilles brisées
des milliers d'horloges de retard
sur nos rêves
une certaine musique se meurt
et cette mort s'improvise
à l'oreille externe du coeur
et quand le son
aura rendu l'âme
il restera toujours
ces machines à souvenirs
pour se rappeler
de ta musique.


Denis Samson (c) 2012


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire