mardi 20 novembre 2012

LE JEU DES OMBRES





















Les gens sont comme les ombres
ils plongent dans leur nuit
sans laisser mémoire
autre que mirages
soubresauts d'insomnie
et pincements d'âme

les gens sont leur ombre.


Jean Coulombe (c) 2012


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire