jeudi 26 avril 2012

BANLIEUSARD






Les amitiés d'enfance
sèchent sur les cordes à linge

le soleil est rare
et le vent se casse

tout sent la moisissure
au pays des bénitiers

je prends mon chemin
à bras-le-corps

sans un regard derrière


Jean Coulombe (c) 2012


1 commentaire:

  1. venant moi-même du pays des bénitiers,
    je vous comprends !!!
    salut et bravo

    claudantar

    RépondreSupprimer