jeudi 22 mars 2012

NOTRE BEAUTÉ






Notre hérésie pousse au solstice
brise les cabestans du commun

notre hérésie que je sniffe sans filtre
sans points de repère tatoués au visage

notre hérésie mon amour
tourne pour nous seuls

pour notre beauté astrale
soudée au cri du matin

car il nous faut bien chanter
avant l'arrivée des barbares


Jean Coulombe (c) 2012


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire