mardi 6 septembre 2011

SE ROMPRE







Écrire
en état de se rompre
pour ne pas disparaître entièrement
à soi-même
en espérant que ça marche à nouveau
que ça fonctionne encore

mangé du coeur
écrire
ayant trop bu
pour arrêter d'écrire
au risque de confondre
le délit des langues
et l'érection du silence.

Écrire pour demeurer
ce qu'on n'attend pas nécessairement
de soi.

J'espérais me tromper
mais j'aurais bien dû savoir
que la beauté mise à nu
on finit souvent seul
(bien qu'on ne soit jamais seul
dans ce cas-là).

J'espérais me tromper.

J'ai réussi.




2 commentaires:

  1. bravo
    on se rompe, on se trompe et on recommence !

    RépondreSupprimer
  2. l'érection du silence
    fait de bits de poussière-

    RépondreSupprimer