lundi 12 septembre 2011

DU FROID


... à L.





Belle ébouriffée
aux chapelles de coiffure
dans le rose Cadillac
d'un vieux film de jeunes
à travers les lèvres des miroirs
le temps avale

tu maquilles encore parfaitement
juste ce qu'il faut
mais ta face a coulé juste
un petit peu.

Dans mes rêves parfois
quand du froid
jaillit un visage
je te vois toujours
telle que tu étais autrefois,
belle ébouriffée.


Denis Samson (c) 2011



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire