mercredi 1 juin 2011

RIVIÈRE





Enfance à usage unique
comme un obus perdu
dans la rivière du temps

embâcle sur embâcle
il s'enfonce sec
sous les remous

un arbre solitaire
froidure en écho
racle tout l'azur

j'oublierai mon nom
pour mieux t'aimer


Jean Coulombe (c) 2011


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire