lundi 21 février 2011

FROIDURE



Belle d'hiver
de la tête au ciel
le vent noué au vent
joue dans tes cheveux.

Une couronne d'aiguilles
sur la peau des heures
un oiseau meurt
et ne sait pas ce qui meurt.

Belle d'hiver
de la tête au ciel,
belle comme un ravage,
avant d'aller te fendre
aux lèvres du printemps,
il y a l'hiver
de ta mélancolie.

Denis Samson (c) 2011


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire