vendredi 28 janvier 2011

LITTLE BIG ST-GEORGES




Le 7 ième de cavalerie
a pris le bord du Nord
poursuivant l'ombre
de Crazy Horse

Ils jouent du Country
pour nourrir leurs chevaux
leur sabre toujours bien affuté

Last Stand à Saint-Georges

Jean Coulombe (c) 2011

LUEURS






Quinze chevaux terrorisés
orphelins dans la nuit

à bout de souffle
un gars en pick-up
quête la suite du monde

dans mon écurie vide
l'eau est gelés


Jean Coulombe © 2011



lundi 24 janvier 2011

LE CIEL DE QUÉBEC




Nomilana bras en croix
descend la côte d'Abraham
les stigmates au sang
et le sexe au vent

elle défie les autobus
les SUV Radio-Poubelle
crachant sa rage
au plus offrant

Denis Bouddha-Sentinelle
contemplant à sa fenêtre
la vie qui se vide
la ville qui se spasme

Alain remontant par la pupille
la trame du songe éveillé
par chaque livre cathédrale

pauvre Ferron culbuté 2 $
à la librairie du sursis pilon

Et je vaque et je vaque
au transfert des âmes
prostré à l'écran
shooté aux pixels

atavique sans le savoir

Jean Coulombe (c) 2011

jeudi 20 janvier 2011

ROGER





La rivière était froide
dans l'évier du chalet.

La rivière était longue
et la vie
si douce.

Le poisson n'était pas rare
et il n'était pas rare
que j'aille à la pêche avec mon oncle.

Enfant j'ai connu cette rivière
de sa naissance
à son embouchure

et je croyais
que ça allait durer toujours...

La rivière était longue
et la vie
si courte.

Denis Samson (c) 2011

mercredi 19 janvier 2011

BLUES IN MC MAJOR





D'abord
les mains sous l'eau
chaude ou froide
l'eau fera
ce que l'eau doit faire
d'une vie

Levé couché
à répandre ses propres cendres

jusqu'au bord
de la plage
assise
souriante
à ta table

Alain Larose (c) 2011


jeudi 13 janvier 2011

LA VIEILLE




Il ne saurait
que fermer le cortège

depuis
qu'elle les a rejoints

elle lui avait appris
à marcher
derrière des fantômes

Alain Larose (c) 2011

lundi 10 janvier 2011

AUBADE أغنية




Je me roule aux ténèbres
comme un chien arrivé de loin
sans feu ni pitance

je rameute les caresses
glissées sous la porte
pour le jour trop gris

prenant soin de n'éveiller personne

Jean Coulombe (c) 2011

jeudi 6 janvier 2011

NOMADES INTÉRIEURS




Tribus nomades
en mode génétique
défilant silencieuses
sur des glaces fragiles


Poésie: Jean Coulombe
Musique et voix: Patrick Perron
Tous droits réservés (c)

dimanche 2 janvier 2011

MUTINERIE





Nos deux bateaux
comme deux forêts brûlées
sur la mer


MC Bernard Alain Larose (c) 2011