dimanche 12 décembre 2010

AUTOPSIE DU VIVANT


Dans de froids couloirs
courir les morceaux de moi
livrés rapaillés au destin

je suis un sac de viande
que j'ai peur d'échapper

Jean Coulombe (c) 2010


2 commentaires:

  1. Tu vas te tuer après ta mort/
    Ton embaumeur te reconnaîtra pas.

    alien_jupon

    RépondreSupprimer
  2. Et les taxidermistes en seront tout retournés/
    Sénruoter tuot tnores ne setsimredixat sel te!

    RépondreSupprimer