dimanche 3 octobre 2010

LE NIVEAU DE L'AUBE



Derrière la face cachée de la Terre
la fatigue scie les jambes de l'aube
avec des bruits d'astres lourds

les draps de l'eau froissés
dans les failles du rivage,
depuis les berges d'une bouteille morte,
je vois couler à vif
les étoiles de tes yeux.

Denis Samson (c) 2010

3 commentaires:

  1. Il a sniffé tellement fort que le miroir est venu avec.
    Depuis, son reflet n'est plus l'ombre de lui-même.

    alien_jupon

    RépondreSupprimer
  2. images, chocs, sens, texte qui ouvre des portes et des ailleurs intérieurs

    encore

    jean-marc

    RépondreSupprimer
  3. moi, les mecs, je veux un VRAI livre avec vos poèmes. Je le veux sur ma table de chevet, au fond de mon sac, en classe pour en lire aux élèves. En attendant, vous êtes dans MES FAVORIS.
    xx

    Hélène

    RépondreSupprimer