jeudi 2 septembre 2010

POLITIQUE INTÉRIEURE




Tes fesses sont
douces comme la tête
de Mussolini

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire