jeudi 1 juillet 2010

UN ÉTÉ DE FORCE




Je pressens
un été de force
loin dans mes veines

Jean Coulombe (c) 2010

1 commentaire:

  1. J'eus cru que la crue
    du printemps "cal'hiver"
    odeur nauséobonde
    d'une saison passée date
    Hélène Lespérance

    RépondreSupprimer