lundi 29 mars 2010

RETROUVER SES EAUX



Un fleuve de bras partout
dans le coeur des mains folles
j'ai découpé des larmes de pierre
contemplé son reflet
au vestiaire des fontaines

les mains folles
sous terre parmi les vers et
poux de racines,
coeur de marbre d'un jardin.

Denis Samson (c) 2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire