lundi 15 mars 2010

CEUX QUE L'ON OUBLIE DIFFICILEMENT


J'ai compté les années d'espérance
et je fixe mes doigts
je suis fatigué du voyage


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire