lundi 16 novembre 2009

STRAIGHTMAN



En farce terminale
les paroles ayant truqué
la clarté des douleurs
pendant que la visite
écoute La Petite Vie
le straightman arrive
avec la bassine

ta nudité clinique préférerait
se laver toute seule.


Denis Samson (c) 2009

1 commentaire:

  1. Salut Denis je te salue bien haut
    ce poème est un présent pour le présent....
    passe de belles fêtes et continue à nous développer des cadeaux comme ça ...accolade et bénédiction (satanique évidemment)

    RépondreSupprimer