vendredi 19 juin 2009

OVALE DES HEURES













Miroirs et fantômes
champ de soleil
derrière l'image
l'été crucifié sur la lande
crevée d'épines
et les racines étalées d'une main,
une main pour le squelette ardent
de la terre.

À l'ovale des heures,
quand les saumons remontent
la ceinture des limbes,
des arbres dans les cheveux,
feuillage de fumée bleue,
tu dors sur la comète
cherches des poux aux météores


Denis Samson © 2009

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire