vendredi 3 juillet 2009

À L'HÔTEL BRISÉ





L'obscurité un drap mouillé gelé
elle marche
dans l’hiver des nerfs
la face dans les cheveux
les mains nouées aux moindres gestes.
Ensuite à l’hôtel brisé
dans le désert des quais
parmi les plantes jaunes
près des fenêtres sales
elle se glisse sur un banc
de brûlure en brûlure
profil qui s’égoutte
la violence d’un miroir suffirait
à fracasser ses yeux
où elle brûle des étoiles.
Ancrés aux remparts
sous l’arc des déchirures
dans le satin des bouteilles
ailleurs n’est plus ailleurs
à la fin.
À l’hôtel brisé
dans le désert des quais
elle dit tu sais moi la poésie
je sais pas.
Ses ongles sont noirs.
Ses lèvres aussi sont
des ongles noirs.



Denis Samson © 2009

1 commentaire: