lundi 22 mai 2017

UNE PLACE POUR MOI




















En ce mai/novembre
les larmes/pluies
s'abattent au visage

le théâtre de rue
congédie ses comédiens
vampirise les trottoirs

«The show must go on»

paraplégie corrosive
rien n'arrête les humains

il y a toute cette chaleur
à aimer loin dans les âmes

Sisyphe qui remonte sa pente
l'histoire d'une vie à réparer

le long de la fosse sans orchestre
on s'allume un village perdu
clope à clope
en tirant la laisse de son chien.

Que faire du soleil résiduel?


Jean Coulombe © 2017


lundi 15 mai 2017

EN RAPPEL



























Nuages défigurés
peignures d'ombres vent debout
draps tendus l'horizon sur un fil
tel un perchoir où le ciel à sécher
a vu s'éteindre le jour

la pluie a peint
l'écorce des arbres dans la cour
ocre vert brun et jaune

et quand la lune
bat le rappel des ombres
le vin la bière et le silence
ramènent une chanson
à la table des souvenirs.


Denis Samson © 2017


mardi 2 mai 2017

AU JARDIN BLEU (extrait #1)


Vidéo poème de Jean Coulombe et Gilbert Sévigny

















https://vimeo.com/215734347


Tout se joue ici

les enfants cruels
chassent les esprits
de ce jardin bleu
qui m'habite

en plein jour
en pleine ombre

chacun de ces rivages
réinvente mon histoire

la traversée des songes
hurle ma voie
plombe ma nuit

je pourrais perdre ma trace
au cercle des étoiles

je n'ai pas choisi
cette lumière
qui me torture

demain sera autre

nos corps en ravage
incertains d'amour.


Jean Coulombe © 2017



vendredi 28 avril 2017

PRÉDATIONS





















Dans le show d'insipide réalité
la connerie augmentée
l'ignorance devenue virale
un album de grimaces pour mémoire
gavés de pourriture industrielle
l'ordre établi festif
il y a des pièges pour chacun
des soins bancaires pour tous

prédations corporatives au quotidien
rêves d'enfants des «sweat shops»
la maltraitance économique des populations
se poursuit

quand la réalité appartient
à des intérêts particuliers
entre le bulletin de santé économique
de l'écran narcotique
et les soins intensifs
de la laideur
ça crève les yeux
que c'est pas la même vie
pour tout le monde!

Sang cicatrice mouvante
le coeur dans ses chaînes
avec l'énergie de l'espoir
à mimer les saisons
jusqu'au dégel
la parole se fait chair
aux laboratoires d'insomnie.


Denis Samson © 2017


lundi 17 avril 2017

POÉTAXI





















Taxi cargo broyant la nuit
le compteur à zéro

chauffeur univers
poétise la carte urbaine
entre les sourires

taxi de frères d'armes
bourrés de bière
de lambeaux de poèmes

ville translucide
le ventre de la bête.



Jean Coulombe © 2017


mardi 11 avril 2017

SOUS LA PEAU





















Tu chantais
seule au rivage
une galaxie
en offrande

sertie de petites joies
lancées sous la peau

et je respire
en lumière
le hasard brûlant
des ombres.


Jean Coulombe © 2017


mardi 4 avril 2017

CIEL SEMÉ D'EMBÛCHES


... à François

























Morsures du vent
le soleil entre les dents
trois cigarettes et un sourire
pour pénitence
l'auréole attachée avec de la broche
au sortir du sous-sol
du ciel alcoolique repentant

prières faisant l'objet d'un rappel

le fond de l'heure est frais.


Denis Samson © 2017