mardi 27 janvier 2015

MA BATISCAN

À Keith Kouna...




















Parfois se dresser au monde
nous brise les épaules

tout reste au sol
dans la gorge

tout passe loin
sauf la mémoire

puis la flamme
nous revient

pour le jour.


Jean Coulombe ©




dimanche 25 janvier 2015

FANTÔMES DU NORD -2- (AIR PUR)



























La motoneige
cale

un petit coup de brandy
pour réchauffer les veines

un air pur
où des notes de neige
scintillent

un petit coup de brandy
pour réchauffer le coeur

la motoneige cale
le chasseur
s'endort

un petit coup de brandy
pour réchauffer les veines
pour réchauffer le coeur
des fantômes du nord.






mardi 20 janvier 2015

RÉJEANNE

À Réjeanne Lizotte (1947-2014)...





















Nous avons regardé
l'horizon ensemble
le Nord d'où tu venais
la route sous tes pas

tu avais toujours
une nouvelle toile
au fond des yeux

la mémoire
de tes signes
enrobait le jour

comme lui

ton sourire
se lèvera
longtemps.


Jean Coulombe © 2015




mercredi 14 janvier 2015

L'ESPRIT DU TEXTE



























Dans sa tour d'ivoire le poète
attend l'ascenseur
pour aller au dépanneur

l'esprit du texte parti
pour se saouler la gueule
le sujet à caution
est son propre juge...


Denis Samson © 2015


vendredi 9 janvier 2015

TANT NOS OS NOUS GLACENT



























Enlisés en nos bras
le long du couloir
tapissé de fleurs mortes

nous avons à vivre
ce monde qui nous tue

on se paie des tournées
pour fissurer l'oeil fou
pour arrondir l'outrage
qui nous perce les chairs

taisons ces clameurs
le temps d'un sursis

tant nos os nous glacent


Jean Coulombe © 2015


dimanche 4 janvier 2015

BIX



























À la maison
ils n'attendaient personne
sauf celui qui était parti

elle reste fermée

la garde-robe
de tes parents
pleine de tes records
encore emballés

et
dans le
demi-jour
de cette chambre
tu as peur
de Mexicains
à poignards
sous le lit
alors
qu'ils n'ont
que ta chair
et tes os

tu mourrais pour un verre
dans cet enfer
pas de musique


Alain Larose © 2014


jeudi 1 janvier 2015

FANTÔMES DU NORD -1- (SUR LE BORD D'ALLER...)

... souvenir d'un (jeune) voyageur «sur le pouce»




















Le vent sifflait un air froid

la grosse neige
s'écrasait partout
la grosse neige était belle
comme au jour
de ta naissance

le char partait plus
le moteur mort
t'es mort dans ton char
sur le bord
de l'hiver
même pas eu le temps
d'aller
pisser.


Denis Samson © 2014